04 Décembre 2017

LANCEMENT EUROPÉEN DE LA TROPICAL BIRD REPEATER À GENÈVE

La Tropical Bird Repeater, nouvelle création de la Collection Automates de Jaquet Droz, a été dévoilée pour la première fois en Europe le 30 novembre dernier à l’occasion d’une journée destinée à la presse suisse et internationale, suivie d’une soirée à laquelle ont été conviés les clients de la Maison passionnés de haute horlogerie.

Jaquet Droz, Tropical Bird Repeater Geneva Event, J033033200, Watch On Wrist

Ville emblématique de l’histoire de la marque, Genève est choisie par Henri-Louis Jaquet Droz en 1784 pour sa vie artistique et littéraire. Dans ce cadre propice à la création, il fonde avec Jean-Frédéric Leschot la première manufacture horlogère genevoise, qui se dote dès ses débuts d’un atelier d’horlogerie à grande complication. Très vite, les liens se tissent avec la ville d’adoption, qui leur décerne la Bourgeoisie d’honneur, tandis qu’Henri-Louis s’investit dans la Société des Arts et l’enseignement technique.

Jaquet Droz, Tropical Bird Repeater Geneva Event, J033033200, People watching Showcase

Deux siècles plus tard, c’est au Grand Hotel Kempinski Geneva que la Marque aux deux étoiles a accueilli connaisseurs et amoureux d’horlogerie pour la première présentation de la Tropical Bird Repeater en Europe. Le voyage a débuté par un discours de bienvenue de M. Christian Lattmann, CEO de la Marque, et s’est poursuivi par une exposition de garde-temps exceptionnels illustrant le savoir-faire horloger de Jaquet Droz à travers ses trois piliers – Grande Seconde, Ateliers d’Art et Automates – dont la Tropical Bird Repeater est la dernière-née.

Jaquet Droz, Tropical Bird Repeater Geneva Event, J033033200, Artist on binocular

Prodige de mécanique, cette pièce de haute horlogerie limitée à huit exemplaires a transporté les clients dans un voyage des sens, au cœur d’un paysage tropical de verdure et de cascade paré de couleurs flamboyantes. Dans ce décor paradisiaque, l’œil contemple ici un colibri dont les ailes battent à la vitesse exceptionnelle de 40 fois par seconde, une première mondiale, évoluant parmi des oiseaux du paradis, un paon déployant son plumage, des feuilles qui s’écartent pour laisser apparaitre un toucan ouvrant son bec ou encore trois libellules aux ailes phosphorescentes… En tout, sept animations d’un réalisme inouï, dont les motifs sculptés et gravés à la main mettent en lumière toute la maestria de Jaquet Droz. Cette prouesse s’accompagne d’une grande complication horlogère, la répétition minute, permettant de faire sonner les heures, les quarts et les minutes à la demande grâce à la vibration des timbres cathédrales activée par les marteaux à l’intérieur du boîtier.

Pour prolonger cette expérience inédite, les invités ont assisté à une démonstration de peinture miniature sur cadran en émail donnée par l’une des Artistes qui ont imaginé la Tropical Bird Repeater et, au cours d’un moment privilégié, ils ont échangé avec elle pour en découvrir la genèse.

Après Hong Kong, Pékin, Singapour, Sydney, Moscou et Genève, la tournée de la Tropical Bird Repeater se poursuivra à Tokyo pour émerveiller les passionnés du monde entier.

“Some watches tell time, some tell a story”

Découvrez-en plus sur cette pièce exceptionnelle